Recherche

Recherche avancée accéder

Le Sillon de Bretagne et Confluent

Le Sillon de Bretagne et Confluent

Galerie du projet

Description

Tirer parti des qualités

La posture des architectes et des prestataires de l’équipe est clairement celle de reconnaître, de révéler, de prolonger pour dépasser…Le programme est une entame nécessaire qu’il faut questionner au regard de ce que les diagnostics, les observations, les analyses, les engagements révèlent. Ainsi, la recomposition des fonctions, l’ouverture vers le parc, l’observation des pratiques habitantes, les révélations qualitatives des structures physiques ont amené à prolonger le programme. Ce grand « capteur sud » pouvait s’offrir à la technique tout en recomposant les fonctions d’équipements, de services et la relation qualifiée des accès aux logement, aux bureaux, aux commerces, aux services dédiés et à inventer.
L’urbanité se nourrissant des fonctions habitées, le travail de reconnaissance pour leur déploiement a été notre mode d’engagement.

La révélation d'une bonne construction

Une structure en colonne vertébrale ou arrête de poisson : un voile central et des refends béton porteurs et planchers béton, offrant une grande modularité et une capacité d’inertie intéressante pour sa transformation.
Un système de distribution du chauffage collectif en très bon état et des grandes surfaces orientées sud.
De la défiance à une considération pour un objet anticipateur, bien construit et qui possède intrinsèquement des qualités permettant sa transformation.
Le projet va s’appuyer sur le diagnostic et tirer parti des qualités du bâtiment (importance des surfaces vitrées, compacité du bâtiment, inertie), tout en corrigeant ses faiblesses.

Des objectifs de performance

Comme tous les grands ensembles construits à la même époque, le Sillon de Bretagne consomme beaucoup. En effet, les charges annuelles s’élèvent à deux fois et demie le montant du loyer.L’objectif de la maîtrise d’œuvre est donc de tendre vers un abaissement significatif de la consommation énergétique au profit des ménages.

Poser le bâtiment entre ville et nature

Le projet est financé dans le cadre de l'ANRU , car au-delà d’un immeuble, c’est tout un quartier qui amorce son renouveau.
Le projet prévoit le «retournement» de l’immeuble et la mise en visibilité de ses fonctions de sorte à croiser les espaces privatifs et publics voisins et offrir une vraie façade publique en front de l’avenue de l’Angevinière et de son transport public. Le symbole de l’ouverture sur le quartier est la création d’un « grand passage » ouvert sur une largeur de 56 mètres qui assurera les relations avec le parc de Bagatelle vers le sud et à la route de Vannes au nord.
De nouvelles aires de stationnement seront créées, dont, côté parc, un parking silo privatif de 360 places qui permettra de donner plus de liberté à l’aménagement des abords de l’immeuble et offrir une fonction appropriée à l’automobile.

Sillon de Bretagne - Réhabilitation et extension - 628 logements -

2 100 m² de bureaux - Construction d'une médiathèque, d'une crèche, d'un pôle santé et d'un pôle emploi.

Revenir à la carte interactive

Lieux

  • rue de l'Angevinière
  • Saint-Herblain (44800)
  • Département : Loire-Atlantique
  • Région : Pays de la Loire
  • Pays : France

Dates

  • Date de conception : 2008
  • Date de réception : 2013
  • Mise en ligne : 30/04/2019

Acteurs

  • Maître d'ouvrage :
  • Harmonie Habitat
  • Architecte(s) :
  • Pierrick Beillevaire, Solen Jaouen, Ludovic Ducasse
  • Bureau d'étude technique :
  • Plbi, Ecodiag
  • Acousticien(s) :
  • ITAC

Informations complémentaires

  • Surface utile : 97 000 m²
  • Coût HT des travaux : 37 000 000 € HT

Caractéristiques

Maison Régionale de l'Architecture des Pays de la Loire
avec le soutien de l'ARDEPA