Comment poser du carrelage sur du carrelage existant ?

comment poser du carrelage sur du carrelage existant
4.1/5 - (141 votes)

Envisager la pose de carrelage sur un carrelage existant représente une alternative séduisante pour moderniser votre espace sans engager de lourdes rénovations. Ce guide exhaustif est destiné à vous éclairer sur la manière optimale de réaliser cette tâche, en mettant l’accent sur la préparation nécessaire et le choix des matériaux adéquats pour garantir un résultat à la fois esthétique et durable. Avant de plonger dans les détails techniques de la pose, il est crucial de comprendre l’importance de la sélection d’une colle adaptée et de la préparation de la surface existante pour assurer l’adhérence et la longévité de votre nouveau revêtement. Que vous optiez pour une colle flexible ou une solution prête à l’emploi, chaque choix doit être fait en connaissance de cause pour répondre spécifiquement aux contraintes de votre projet. Cet article vous fournira toutes les informations nécessaires pour transformer votre intérieur avec assurance et succès.

🧰 Matériaux nécessairesColle flexible, carreaux, primaire d’accrochage
🧹 Préparation de la surfaceNettoyage approfondi, vérification de la planéité
📏 Mesure et calculEstimation des carreaux nécessaires, ajout de 10% pour les pertes
🔍 Choix des carreauxAlternance des paquets pour uniformité de couleur
🛠️ Retrait des obstaclesEnlèvement des meubles, plinthes, équipements
🔨 Vérification du supportTapoter chaque carreau, retirer les carreaux détachés
🚿 Nettoyage des carreaux existantsUtilisation de nettoyant adapté, traitement anti-moisissure
🔄 Application du primaireUtilisation de rouleau en mousse, application localisée
📐 Planification du carrelageTracé des lignes pour alignement, planification des découpes
✂️ Découpe des carreauxUtilisation de coupe-carreaux, ajustement des coupes spéciales
🧑‍🔧 Mélange de la collePréparation selon instructions, utilisation rapide
🔽 Pose des carreauxApplication régulière de la colle, placement précis des carreaux
🔗 JointoiementMélange et application du mortier, nettoyage final
🚪 Ajustement des transitionsRemplissage des joints avec silicone, ajustement des portes
🧼 Nettoyage finalNettoyage des outils, stockage approprié des matériaux
⚠️ Considérations finalesImpact sur l’élévation du sol, ajustements nécessaires des portes et meubles

Préparatif avant la pose de carrelage sur du carrelage existant

préparatif avant la pose de carrelage sur du carrelage existant

Avant de vous expliquer étape par étape comment poser de nouveaux carreaux sur d’anciens carreaux, voici quelques informations sur les matériaux : pour que les nouveaux carreaux tiennent bien, vous devez utiliser une colle dite flexible ou une colle à dispersion prête à l’emploi. La première est une colle à base de ciment qui contient également du plastique, ce qui permet une meilleure adhérence, même sur des surfaces lisses. Avec cette colle, vous pouvez poser carreaux sur carreaux, aussi bien au sol qu’au mur. La colle à dispersion contient des matières plastiques dissoutes dans l’eau et peut être utilisée immédiatement sans être mélangée. Contrairement à la colle flexible, cette colle ne durcit pas en prenant du ciment, mais en séchant ; elle est également très bien adaptée aux surfaces lisses. Toutefois, le séchage prend beaucoup plus de temps que la liaison, de sorte que la colle à dispersion est plutôt utilisée pour les murs.

  Isolation en fibre de bois : avantages, inconvénients et coût

Conseil : En fonction de la colle utilisée, vous devez choisir un primaire d’accrochage et un mortier de jointoiement appropriés. Les fabricants fournissent des conseils sur les produits qui fonctionnent le mieux ensemble.

Calculer les besoins en matériaux pour la pose

La deuxième étape de préparation consiste à choisir les nouveaux carreaux que vous souhaitez poser sur les anciens. Mesurez les surfaces que vous souhaitez carreler et calculez le nombre de carreaux nécessaires en fonction de la taille des carreaux. Ajoutez à la quantité calculée environ dix pour cent de chutes et un paquet de carreaux supplémentaire en guise de réserve. Si vous n’êtes pas encore sûr du choix des carreaux, nous avons résumé ici les motifs de carreaux et leur effet.

Conseil : lorsque vous poserez les carreaux, alternez les différents paquets. Comme les carreaux, même ceux d’une même série, peuvent présenter de légères différences de couleur, vous éviterez ainsi de créer des surfaces de couleur voyantes lors de la pose. Les carreaux présentant des différences de couleur se répartissent sur l’ensemble du mur ou du sol, ce qui est moins visible.

Poser du carrelage sur du carrelage existant : étape par étape

Étape 1 : Retirer les meubles et autres pièces

Une fois que vous avez préparé tout le matériel nécessaire pour le carrelage, retirez tous les meubles, les équipements sanitaires et tout ce qui est accroché au mur, placé devant ou sur le sol. Démontez également les plinthes, les interrupteurs et, de préférence, les radiateurs. Pour plus de sécurité, coupez également l’eau et enlevez les fusibles. Toutefois, cela n’est généralement pas nécessaire, sauf si vous travaillez avec des outils lourds et que vous souhaitez retirer complètement le carrelage.

Étape 2 : Vérifier le carrelage existant

Si le mur ou la pièce est vide, vérifiez d’abord la capacité de charge du carrelage existant. À l’aide d’un maillet en caoutchouc ou de tout autre outil, tapez sur chaque carreau. Si un carreau sonne creux, cela signifie qu’il s’est détaché et doit être retiré. Les carreaux endommagés doivent également être retirés du mur ou du sol. Les trous ainsi créés dans le carrelage peuvent être facilement comblés avec du mastic, de manière à obtenir une surface plane et solide.

Étape 3 : Nettoyer les anciens carreaux

Une fois que le mastic a séché, nettoyez soigneusement le reste du carrelage. Pour cela, vous pouvez utiliser un nettoyant ménager universel ou un nettoyant spécial pour carrelage. Il est important d’éliminer soigneusement tous les dépôts, en particulier les dépôts de graisse. Si, par exemple, vous avez affaire à des moisissures dans la salle de bain, il est également conseillé de traiter le carrelage avec un produit anti-moisissures avant de coller le nouveau carrelage sur l’ancien. Les joints peuvent être particulièrement difficiles à nettoyer. Découvrez ici comment nettoyer les joints de carrelage en profondeur. 

Étape 4 : Appliquer un primaire d’accrochage

Après le nettoyage, appliquez une couche de fond mélangée à du sable de quartz à l’aide d’un rouleau en mousse. La couche d’accrochage est importante lors de la pose de carreaux sur carreaux, car elle permet à la colle à carreaux de tenir. Comme l’adhérence diminue avec le temps après l’application, vous devez toujours appliquer une couche de fond uniquement sur la zone qui sera recouverte de nouveaux carreaux peu de temps après.

Étape 5 : Planifier le carrelage

Pendant que la couche d’adhérence sèche, vous pouvez planifier votre nouveau carrelage. Les carreaux muraux, en particulier, doivent toujours être posés de manière symétrique. Si vous souhaitez poser de grands carreaux sur le mur, commencez par le bas et remontez progressivement. Pour les petits carreaux, commencez par le centre. Pour ce faire, tracez une ligne sur le mur à l’aide d’un niveau à bulle, sur laquelle vous alignerez la première rangée. Pour les carreaux de sol, déterminez le centre de la pièce et tendez un cordeau à partir de là. Tracez une ligne le long du cordeau pour poser la première rangée de nouveaux carreaux de sol sur les anciens carreaux. Une fois ces préparatifs terminés, comptez le nombre de carreaux dont vous avez besoin et à quel endroit. Regardez également où vous devez coller les carreaux découpés. Prévoyez des joints d’environ un à trois millimètres entre chaque carreau, ainsi que des joints de dilatation entre le mur et le sol.

  Isolation en laine de roche : avantages, inconvénients et coûts

Étape 6 : Découpe des carreaux

Si nécessaire, tracez les bords de coupe sur les carreaux à l’aide d’un crayon et découpez les pièces à l’aide d’un coupe-carreaux équipé d’une fraise diamantée. Si vous devez tenir compte d’évidements, par exemple pour des prises électriques, vous pouvez faire des coupes rondes à l’aide d’une pince à carrelage ou d’une perceuse équipée d’un embout de scie cloche.

Étape 7 : Mélanger la colle

Si vous n’utilisez pas de colle à dispersion prête à l’emploi, mais de la colle flexible pour la pose de carrelage sur carrelage, vous devez la mélanger avant de l’utiliser. Les fabricants indiquent les proportions de mélange sur l’emballage. Tenez compte de la durée d’utilisation de la colle flexible mélangée et préparez uniquement la quantité que vous pouvez utiliser dans le temps indiqué. Vous pouvez utiliser une perceuse avec un agitateur pour mélanger la colle.

Étape 8 : Application de la colle à carrelage

ouvrier entrain de poser du carrelage sur un carrelage existant

Utilisez une truelle crantée pour appliquer uniformément la colle à carrelage sur les carreaux apprêtés. Plus les carreaux à coller sont grands, plus la denture doit être importante. N’appliquez la colle que sur une petite surface à la fois, surtout au début, pour éviter qu’elle ne sèche pendant que vous travaillez.

Étape 9 : Pose de nouveaux carreaux

Placez le premier carreau sur la colle, appuyez légèrement dessus et déplacez légèrement le carreau d’avant en arrière jusqu’à ce qu’il soit bien en place. Si vous travaillez à partir du centre, suivez la ligne tracée. Si vous commencez par le sol, utilisez deux cales pour maintenir une distance suffisante avec le sol. Placez ensuite un niveau à bulle sur le bord supérieur du carreau et utilisez les cales pour régler son alignement. Collez ainsi carreau par carreau sur le mur ou le sol. Lorsque vous découpez les pièces, assurez-vous que le bord de coupe est orienté vers l’extérieur, vers le bord. Utilisez des croisillons pour maintenir un espacement régulier entre les carreaux.

Étape 10 : Jointoyer le nouveau carrelage

Lorsque vous avez terminé un mur ou un sol, retirez toutes les cales et croix à carreaux et mélangez le mortier de jointoiement flexible conformément aux instructions figurant sur l’emballage. Le mortier de jointoiement existe d’ailleurs en différentes couleurs. Versez le mortier sur une planche à joints à l’aide d’une truelle et appliquez-le sur le carrelage. Étalez le mortier dans les joints en effectuant des mouvements réguliers en diagonale.

Étape 11 : Nettoyer le carrelage

Une fois que le mortier de jointoiement flexible a séché, nettoyez l’excédent de mortier sur les carreaux avec un peu d’eau et une éponge. Veillez à ne pas essuyer le mortier des joints. S’il reste une fine pellicule de saleté sur le carrelage, vous pouvez nettoyer à nouveau la surface en profondeur après l’avoir laissée sécher complètement et la polir avec un chiffon propre.

Étape 12 : Remplir les joints de transition

L’étape ultime consiste à remplir les joints de transition entre le mur et le sol. Ils sont généralement scellés avec du silicone, mais pour les joints très larges, un profilé de remplissage de joint est également utilisé. Insérez la cartouche de silicone dans un pistolet à cartouche, ce qui vous permettra d’appliquer le produit de remplissage avec précision. Tracez une ligne de silicone d’épaisseur régulière et enlevez l’excédent avec une taloche à joints.

Étape 13 : Montez les radiateurs, les interrupteurs et autres.

Une fois que les nouveaux carreaux sont bien fixés aux murs ou au sol, vous pouvez réinstaller tous les interrupteurs, les plinthes et autres, remettre les meubles en place et remettre l’électricité et l’eau en marche.

Étape 14 : Nettoyer les outils

La dernière étape du bricolage consiste toujours à nettoyer soigneusement tous les outils. Rangez correctement la colle, l’apprêt et tous les autres produits afin qu’ils restent utilisables le plus longtemps possible.

Tutoriel vidéo sur comment poser du carrelage sur du carrelage existant

Coller du carrelage sur du carrelage : Y a-t-il des inconvénients ?

En collant les nouveaux carreaux sur les anciens, vous économisez non seulement du temps et des efforts, mais vous réduisez également la saleté. Cependant, cette méthode présente également des inconvénients, ou en d’autres termes, il y a certains facteurs à prendre en compte. En particulier pour les carreaux de sol, il faut tenir compte du fait que la couche supplémentaire augmente le niveau du sol. Cela peut avoir un impact sur les portes et les armoires. Vous devrez par exemple raccourcir les portes ou les déplacer de manière à ce qu’elles se ferment sans problème. De plus, une marche, certes petite, mais tout de même importante, apparaît à la jonction avec la pièce suivante, ce qui peut entraîner un risque de trébuchement.

Avant de coller du carrelage sur du carrelage, il est donc important de vérifier l’impact de ce revêtement supplémentaire sur l’aménagement, de savoir si le carrelage existant est réellement porteur et si l’effort que vous économisez est réellement proportionnel au fait que vous devez éventuellement adapter les portes, le mobilier et autres.

Book an appointment