Recherche

Recherche avancée accéder

Le Cours des Arts - Nantes

Le coeur de l'îlot

Galerie du projet

Description

Intégration, durabilité….

Inscrit au cœur d’un quartier populaire historique de la ville-centre, entre la « chaussée Madeleine », (première liaison sud de la ville traversant les îles de Loire), et la rue des Olivettes,( en cœur du quartier), l’opération du « Cours des Arts » et sa « Halle Madeleine » est un projet d’exception.
Révéler et prolonger la singularité et la qualité de ce quartier dont les cours parfois tortueux, venelles aux multiples replis, furent peuplés d’ateliers, de logements, de boutiques et de cafés imbriqués, est l’enjeu de ce projet…. y importer les fonctions nouvelles de la ville contemporaine, le pari.
Ainsi, la révélation et la transformation d’un relais de poste patrimonial, tout en charpente de pitchpin et de chêne, collabore l’importation de constructions contemporaines aux fonctions plurielles (logements, tertiaire, ateliers, salles d’exposition..)
Les architectures de ces nouveaux lieux sont traversées de nouveaux cours, en invitations publiques diurnes, pour de généreux et surprenants parcours urbains. Entre minéral et végétal, en ponctuations colorées et lumineuses, se créent, ainsi, des séquences variées du récit urbain quotidien. La Halle est une rue évènement, le jardin une villégiature de surprises.
Le renouvellement urbain peut alors s’engager dans la direction volontaire de la ville dense, intense et confortable, révélée et d’équilibre, façonnée pour le « durer ».


Le construit : assemblages, performance, esthétiques….

Les bâtiments contemporains, aux pieux profonds de fondations, tutoient la technique des charpentiers modernes qui mêlent leurs façons aux assemblages de la tradition médiévale. Les constructions collaborent ainsi des époques au service desquelles, le minéral, l’acier, le verre et le bois, offrent à voir les métiers et les savoirs que le quartier a lentement initié.
Au-delà, et dans la tradition de l’anticipation, les constructions portent les techniques vigilantes des nouvelles énergies, performances destinées au confort des futurs habitants-pluriels des lieux
Sur le plan technique : du solaire passif à l’inertie et à l’enveloppe thermique, de la façade thermodynamique aux productions sous pompes à chaleur de nouvelle génération, la diversité des bâtis et des destinées ajuste les partis pris d’architecture et de techniques aux usages.
Invisibles, les voitures sont tapies, en sous sol, sous les épaisseurs végétales qui accueillent les noues de rétention des eaux de pluie. Alors le végétal apporte aussi ses variations sur les parcours, de l’exotique à l’hygrophile.
L’architecture prend toute sa place, objet de vigilance jusqu’aux détails, servant chaque caractère et vocations dans leur singularité : d’une révélation cohabitée du patrimoine aux variations des formes et des couleurs des bâtiments contemporains, la matière résonne et contraste, du brut au sophistiqué.

L'opération (51 logements et tertiaire). Projet de renouvellement en diversités, de la ville sur elle-même. Pyramide d'Argent en 2012

Revenir à la carte interactive

Lieux

  • rue des Olivettes et rue Pélisson44000 Nantes
  • Nantes (44000)
  • Département : Loire-Atlantique
  • Région : Pays de la Loire
  • Pays : France

Dates

  • Date de conception : 2007
  • Date de réception : 2011
  • Mise en ligne : 13/08/2012

Acteurs

  • Maître d'ouvrage :
  • LAMOTTE
  • Architecte(s) :
  • IN SITU A&E - Pierrick Beillevaire - Solen Jaouen -
  • Bureau d'étude technique :
  • CETRAC
  • Paysagiste :
  • PHYTOLAB

Informations complémentaires

  • Surface utile : 5 900 m²
  • Coût HT des travaux : 5 400 000 € HT

Caractéristiques

Maison Régionale de l'Architecture des Pays de la Loire
avec le soutien de l'ARDEPA