Comment poser des pavés ?

Comment poser des pavés
4.6/5 - (110 votes)

Que ce soit pour un chemin de jardin ou une allée, la pose de pavés est plus facile que vous ne le pensez. Nous vous montrons quels sont les différents modèles de pose et comment placer les pavés.

Les chemins ou les surfaces en pavés remplissent deux fonctions : d’une part, ils permettent d’accéder à l’abri de jardin à pied sec, même en cas de pluie, ou de disposer d’une surface plane pour l’abri de voiture. D’autre part, les pavés et leurs nombreux motifs mettent en valeur les grandes surfaces comme les terrasses. Cependant, de nombreux bricoleurs n’osent pas se lancer dans ces travaux, car ils sont considérés comme complexes. Mais ce n’est pas le cas. Avec quelques astuces, tout le monde peut poser des pavés pour former une allée.

🌱 UtilisationChemins de jardin, allées, terrasses
🔍 Modèles de poseBlocs, bande tressée, en épi, classique, circulaire, écailles, aléatoire
📐 PlanificationCroquis, choix des pavés, préparation du sol
🛠 Préparation du solCreuser, prévoir une pente, compacter
🚧 PoseCommencer par un coin, poser rangée par rangée, vérifier l’alignement
📏 JointureEspacement de 4-5 mm, remplissage avec du sable concassé ou mortier
💵 CoûtsDépend du matériau, béton (10-20€/m²), pierres naturelles (jusqu’à 100€/m²)
🛒 MatériauxSable (<10€/sac), gravillons (~3€/m²), location de matériel
🎨 Effets visuelsDivers motifs pour esthétique variée
🔧 OutilsVibreur, balai, maillet en caoutchouc, niveau à bulle, cordeau

Les différents modèles de pose des pavés

les différents modèles de pose des pavés

Le mot pavé vient de l’ancien haut-allemand et signifie entre autres mortier ou plancher. Aujourd’hui, il désigne un revêtement pour les zones de circulation – dans l’aménagement paysager ainsi que dans la construction de routes et de chemins. Les pierres peuvent être posées selon différents motifs de pose ou d’assemblage, qui produisent chacun un effet visuel différent. Nous vous présentons les modèles les plus connus.

Assemblage de blocs

L’assemblage de blocs est relativement simple. Dans ce modèle de pose, vous assemblez deux pierres pour former un carré. Vous posez les pierres adjacentes en les tournant de 90 degrés. L’avantage de ce motif est qu’il n’y a pas de chutes lorsque vous alignez la largeur du chemin ou de la surface sur les dimensions du bloc. Une fois terminé, l’assemblage de blocs ressemble à un damier.

Bande tressée

Si vous souhaitez que l’eau de pluie puisse s’infiltrer facilement dans le chemin de jardin ou la surface pavée, vous pouvez réaliser un tressage. Cela crée de petits espaces entre les pierres que vous pouvez remplir de gravier. C’est de là que vient le nom de « drainage ». Vous placez une pierre horizontale au milieu d’une pierre verticale et vice versa. Vous pouvez également former un tressage fermé. Dans ce cas, vous posez deux types de pierres de taille différente. 

  Comment poser le delta MS ?

Assemblage en épi

L’assemblage en chevron est plus complexe, mais il offre un motif intéressant. Dans ce type de pose, les pavés se rejoignent en sens inverse. Si vous posez les pavés en diagonale, vous aurez beaucoup de chutes. L’assemblage en chevron convient aux zones de circulation comme les allées.

Pavage classique

Le pavage classique est le pavage en bandes. Dans ce modèle, vous placez les pavés en bandes individuelles que vous décalez légèrement les unes par rapport aux autres, comme pour la construction d’un mur. Ce type de pavage ne forme pas de joints croisés. Si vous posez les pavés dans le sens de la longueur, vous n’aurez que peu de chutes. L’assemblage de pavés est considéré comme particulièrement stable.

Motif circulaire

Les bricoleurs expérimentés peuvent également s’essayer à un motif circulaire. Pour ce faire, commencez par placer un carré de quatre pavés. Ensuite, vous posez les pierres restantes en forme de cercle autour de celui-ci. Un motif circulaire permet d’améliorer l’aspect d’une grande surface.

Motif en écailles

Un motif en écailles est également très visible sur les pavés. Commencez par placer les pavés extérieurs, puis remplissez la surface de haut en bas en formant un cercle. Conseil : utilisez des pavés de couleur différente pour la rangée extérieure.

Motif aléatoire

Les motifs aléatoires constituent un type particulier de motif de pose. Dans cette variante, vous utilisez des pavés de tailles différentes. Comme leur nom l’indique, les pavés sauvages ne suivent pas un modèle prédéfini. Au lieu de cela, ils sont disposés sans direction particulière. De cette manière, vous obtenez un aspect intéressant pour votre surface de pavage. Posez les pavés comme vous le souhaitez. Si vous utilisez des pierres de taille sauvages pour un pavage, l’assemblage sauvage est plus complexe. Pour obtenir une surface de pavage cohérente, les pierres irrégulières doivent être choisies ou ajustées avec précision.

Planification et préparation de la pose des pavés

Avant de commencer à paver, vous devez planifier la surface à paver et bien préparer le sol. La première chose à faire est de savoir à quoi vous voulez que la surface pavée serve et à quoi elle doit ressembler. Faites un croquis avec les dimensions de la surface et le modèle de pose prévu. Outre la forme et la taille des pavés, vous devez également réfléchir aux couleurs des pierres.

Une fois le croquis terminé, vous devez choisir le matériau approprié. Les pavés rectangulaires, comme les parpaings ou les pavés en béton, sont les plus faciles à poser. Pour les associations sauvages, vous pouvez utiliser des pavés en béton, mais aussi des pierres naturelles ou des moellons, qui n’ont pas besoin d’être tous rectangulaires ou uniformes. Vous pouvez également mélanger différents matériaux. Cependant, n’oubliez pas que les pierres peuvent avoir des hauteurs différentes. Dans ce cas, vous devez préparer le support en conséquence afin qu’elles soient toutes à la même hauteur.

  NF DTU 20.1 : Ouvrages en maçonnerie de petits éléments

Une fois la planification terminée, vous pouvez passer à l’étape suivante : la préparation du support. En fonction de l’utilisation que vous ferez du pavage, la base doit être plus ou moins résistante. La base d’une allée doit supporter plus de poids que celle d’une allée de jardin ou d’une terrasse. Dans tous les cas, vous avez besoin d’une couche de base en gravier ou en pierres concassées d’une granulométrie allant jusqu’à 45 centimètres. Sur cette couche repose le lit de pavés en sable ou en gravillons d’une granulométrie comprise entre trois et huit millimètres.

Étape 1 : creuser le lit de pose

Commencez par creuser la terre sur toute la surface que vous souhaitez paver. Pour ce faire, délimitez les contours à l’aide d’un cordeau. La profondeur de l’assise dépend de la hauteur des pavés, de la couche de base et du lit de pose des pavés. Pour les terrasses et les allées de jardin, prévoyez une couche de base de 10 à 15 centimètres de gravier. Sur cette couche, ajoutez une couche de cinq centimètres de sable ou de gravillons fins. Si la surface doit servir d’allée, la couche de base doit avoir une hauteur de 20 à 25 centimètres.

N’oubliez pas de prévoir une pente d’au moins 2,5 % pour faciliter l’écoulement de l’eau. La pente doit être orientée à l’opposé du bâtiment et conduire à un système de drainage.

Étape 2 : Compacter la surface

Pour le pavage, vous avez besoin d’une surface plane. Vous devez donc compacter le lit de gravillons à l’aide d’une plaque vibrante ou d’un vibrateur. Vous pouvez louer cet outil dans un magasin spécialisé ou un magasin de bricolage.

Poser des pavés étape par étape

poser des pavés étape par étape

Une fois que vous avez réalisé la fondation, vous pouvez commencer à poser les pavés proprement dits. Vous aurez besoin d’un vibreur, d’un balai, d’un maillet en caoutchouc, d’un niveau à bulle et d’un cordeau à tracer.

Étape 1 : Pose des pavés

Quel que soit le motif de pose choisi, commencez par poser les pavés dans un coin de la surface. Ensuite, posez les pavés rangée par rangée. Laissez un espace de quatre à cinq millimètres entre les pavés. Ces espaces serviront plus tard de joints. Utilisez un maillet en caoutchouc pour taper délicatement chaque pavé dans le lit de pavés. Pour vous guider, vous pouvez tendre des ficelles qui vous permettront de lire le tracé et la hauteur des rangées. Après chaque rangée, vérifiez l’alignement des pavés à l’aide d’un niveau à bulle.

Étape 2 : Pose des bordures

Pour éviter que les pavés ne se déplacent latéralement par la suite, vous devez poser, en plus des pavés de chemin ou de surface, une bordure composée de pierres de bordure. Celles-ci peuvent être en pierre naturelle ou en béton.

Étape 3 : Remplir les joints

Une fois la première rangée de pavés posée, balayez les joints avec un balai pour y mettre du sable concassé. Si vous ne les remplissez pas de sable de jointoiement, les bords des pavés risquent d’être plus facilement endommagés. Une fois que vous avez balayé le matériau de jointoiement, compactez la surface avec la plaque vibrante. Utilisez une plaque en caoutchouc sur le vibreur.

Vous pouvez également utiliser du mortier de ciment comme matériau de jointoiement. Ce type lié a l’avantage d’être plus stable. En revanche, la méthode non liée avec du sable de jointoiement permet une meilleure infiltration de l’eau.

Poser des pavés : Quels sont les coûts à prévoir ?

Il n’est pas possible de déterminer le coût au mètre carré d’un pavage. Le prix dépend notamment du matériau utilisé pour les pavés. Vous trouverez des pavés en béton dans le commerce pour 10 à 20 euros le mètre carré. Pour les pierres naturelles, le coût peut grimper jusqu’à 100 euros. Le sable et les gravillons sont relativement bon marché. Un sac de sable coûte moins de 10 euros et les gravillons sont disponibles pour environ 3 euros le mètre carré. Si vous louez une plaque vibrante dans un magasin de bricolage, vous devrez également payer des frais de location.

Book an appointment