Comment enlever la mousse sur un toit ?

comment enlever la mousse sur un toit
4.1/5 - (140 votes)

La présence de mousse sur le toit dérange plus d’un propriétaire. Mais comment cette végétation verte se développe-t-elle ? Peut-elle causer des dommages et faut-il enlever la mousse du toit ou ne pas y prêter attention du tout ? Dans ce guide de nettoyage et d’entretien, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir sur la formation de la mousse et sur la manière de la combattre en cas de besoin.

🌿 Formation de la mousseBiofilm d’algues/lichens, propagation par air/animaux
🏡 Emplacement idéalOmbragé, humide, peu de concurrence
🛠️ Nuisance de la mousseBlocage d’écoulement, dommage aux tuiles, obstruction de gouttières
🧹 NettoyageVérification, enlèvement manuel, application de détergent/vinaigre, brossage, rinçage
🚫 PréventionNettoyage tous les 5 ans, scellement de tuiles, élimination d’obstructions d’eau
🌞 Facteurs favorisantsType de toiture, inclinaison, isolation, situation, environnement
💡 Astuce préventionUtilisation de cuivre contre algues, nettoyage régulier des zones vulnérables

Mousse sur le toit : à partir de quand est-elle nuisible ?

En petite quantité, la mousse sur le toit n’est qu’un problème esthétique et ne doit pas être éliminée directement. Elle ne peut être nuisible que si elle devient envahissante et empêche l’écoulement de l’eau du toit. L’humidité peut alors s’infiltrer dans le toit ou, en hiver, la mousse peut soulever et endommager les tuiles en gelant.

De plus, des morceaux de mousse détachés par la pluie et les tempêtes peuvent obstruer la gouttière et le tuyau de descente par lequel vous collectez l’eau de pluie ou l’envoyez dans les égouts. Les zones denses de mousse constituent également un terrain propice à la croissance d’autres plantes, qui s’installent grâce aux graines présentes dans l’air. Ce qui n’est pas un problème pour les petites plantes peut rapidement le devenir pour un arbre qui pousse sur le toit. Vous devez alors retirer la plante du toit, de préférence avec la mousse.

  La Jeddah Tower : Le nouveau plus haut bâtiment du monde

Enlever la mousse du toit étape par étape

enlever la mousse du toit étape par étape

Si vous voulez enlever la mousse de votre toit, mais que vous ne voulez pas faire appel à une entreprise spécialisée, ces instructions vous aideront. Il est important de travailler en toute sécurité lors de l’élimination de la mousse sur le toit. Il est indispensable de porter des vêtements de travail appropriés et de disposer d’une protection sur le toit, voire d’un échafaudage. Vous devez toujours en tenir compte lorsque vous réparez le toit, par exemple.

  1. Avant d’enlever la mousse, vérifiez que le toit n’est pas endommagé et réparez-le si nécessaire.
  2. Enlevez d’abord à la main les grosses saletés et les mousses sèches et détachées, puis balayez le toit.
  3. Traitez les tuiles au préalable en les vaporisant de détergent ou de vinaigre – vous pourrez ainsi mieux enlever la mousse du toit par la suite.
  4. Après avoir laissé agir pendant plusieurs heures (suivez les instructions du fabricant), brossez délicatement le toit de haut en bas et récupérez les morceaux de mousse détachés dans un seau.
  5. Répétez les étapes 2 et 3 si nécessaire.
  6. Rincez ensuite le toit à l’aide d’un tuyau d’arrosage. Laissez les débris s’écouler à nouveau dans un seau ou un bac de récupération pour éviter qu’ils ne tombent dans la gouttière ou le tuyau de descente.

Prévenir l’apparition de mousse sur le toit

Il n’existe malheureusement pas de prévention à 100 % contre la mousse sur le toit, mais vous pouvez tout de même ralentir sa croissance. N’oubliez pas qu’un toit ne doit être nettoyé que tous les cinq ans au maximum afin de préserver les tuiles. Les méthodes éprouvées de prévention de la mousse consistent à sceller les tuiles après le nettoyage ou à utiliser des tuiles enduites lors de la pose d’une nouvelle couverture, ainsi qu’à empêcher l’accumulation d’eau sur le toit. Veillez donc toujours à ce que l’eau s’écoule correctement en maintenant la surface du toit, les gouttières et les descentes d’eau libres. Il est également utile d’enlever les branches d’arbres qui font de l’ombre à proximité et qui empêchent le toit de sécher.

  Top 20 des plus beaux projets de l'architecte Frank Gehry

Une autre astuce est le cuivre – il empêche la formation d’un biofilm par les algues, sur lequel la mousse se développe à son tour. Pour cela, placez du cuivre sur le toit, par exemple sous forme de bandes. En réagissant avec l’air et l’eau de pluie, des sels de cuivre se forment et se répandent sur le toit, empêchant ainsi la formation d’algues. Cette méthode est toutefois controversée, car elle présente également quelques inconvénients :

  • Pas très étendue, elle doit être appliquée à plusieurs endroits.
  • En cas de fortes pluies, les sels sont directement évacués du toit.
  • L’eau de pluie qui s’écoule est contaminée par le cuivre et ne peut plus être utilisée pour l’arrosage du jardin.
  • Le cuivre peut réagir avec d’autres métaux (par exemple les gouttières) et les endommager.

Comment la mousse se forme-t-elle sur le toit ?

Contrairement à de nombreuses autres plantes, la mousse n’a pas besoin de beaucoup de nutriments et peut donc pousser sans substrat adéquat. Sur le toit de la maison, les algues et les lichens forment d’abord un biofilm sur lequel les mousses s’installent ensuite. Les rejets et les spores y parviennent par l’air et les animaux. Un emplacement approprié et de l’eau de pluie permettent à la mousse de se développer. Il ne vous reste plus qu’à l’enlever régulièrement du toit.

Où les mousses préfèrent-elles s’installer ?

Les mousses aiment les endroits ombragés, humides et avec peu de concurrence, c’est pourquoi les toits, les rochers et les troncs d’arbres offrent des conditions de croissance idéales. Cependant, tous les toits ne sont pas infestés de mousses de la même manière, cela dépend de leur nature et de leur emplacement.

CatégorieExplication
Couverture du toitLe type et l’état de la couverture du toit peuvent favoriser la croissance de la mousse. Ainsi, les tuiles neuves, lisses et peut-être même recouvertes d’un revêtement sont moins sensibles que les anciennes, dont la surface devient facilement poreuse avec le temps et les intempéries. Les tuiles rugueuses à pores ouverts, telles que celles en argile non traitée, en ardoise ou en béton, sont généralement plus sujettes à la prolifération de la mousse.
ConstructionDes facteurs tels que l’inclinaison du toit et la hauteur de construction influencent également la formation de mousse. Ainsi, les toits en pente offrent moins de prise aux plantes que les toits plats ou ceux dont la pente est faible. Les maisons basses reçoivent plus rapidement des spores qui atteignent le toit par la tonte de la pelouse et les mauvaises herbes qui s’y trouvent.
Isolation thermiqueMême l’efficacité énergétique de la construction joue un rôle : dans les bâtiments bien isolés, la chaleur ne s’échappe plus vers l’extérieur par le toit, ce qui ralentit le séchage. Les mousses disposent ainsi de plus d’humidité pour se développer.
SituationSi la maison est complètement à l’ombre ou si le toit est surmonté d’un grand arbre, on y trouve davantage de mousses. La présence de mousse permet également de déterminer le côté nord de la maison, car la mousse se sent plus à l’aise à l’ombre que sur le côté sud ensoleillé.
EnvironnementLes toits de maison couverts de mousse sont plus fréquents dans les zones rurales que dans les villes, car il y a plus de mousse dans l’environnement et la qualité de l’air y est meilleure. Un terrain en pente, des cours d’eau et des terres agricoles à proximité favorisent également la présence de mousse sur les toits. Là où la mousse pousse, la nature se porte bien – même si cela signifie que le nettoyage et l’entretien de la maison et du jardin peuvent être plus compliqués.
Zones vulnérablesLa mousse s’accroche mieux sur les bords, par exemple directement sur la cheminée, c’est pourquoi la végétation y est généralement la plus développée. Pour éviter la propagation des algues, des lichens et de la mousse, vous devez nettoyer particulièrement bien ces endroits sur le toit.

Astuce : si vous enlevez régulièrement la mousse dans votre jardin, moins de spores peuvent être libérées dans l’air et sur le toit.

Book an appointment