Recherche

Advanced search Access

La Halle de la Madeleine

Plan de Situation

Project Gallery

Description

Le projet reste identique à l’existant dans son aspect extérieur. Son aspect intérieur seul change de façon significative. La charpente d’origine, en pitchpin (bois qui n’est plus utilisé aujourd’hui), a entièrement disparue dans l’incendie. Le choix a donc été fait de façonner une structure intérieure qui soit un patrimoine à venir ; suffisamment légère pour être reprise sur les anciennes fondations (pas de pieux complémentaires) et en même temps capable de solidariser les murs pierres existants Nord et Sud. Le choix du matériau et celui du dessin ont été guidés par deux axes. Premièrement l’environnement patrimonial immédiat du bâtiment : le bâtiment de l’Agence In Situ au 7 rue Paul Pellisson, édifié en 1920, était déjà un assemblage entre de la pierre ancienne et les « nouveaux » bétons statiques du début du XXème. Le matériau qui est ici proposé est donc un béton dynamique fibré appartenant au XXIème siècle (BFUP). Il permet d’atteindre des sections très fines et d’obtenir une structure aérée et découpée. Le second axe, celui qui a guidé le dessin de la structure, est l’effet produit par l’intérieur de l’ancienne halle sur les visiteurs et les usagers : le mot qui revenait presque systématiquement, quelques soient les public était celui de l’étonnement. Un bref travail de philosophie politique a donc été fait autour de cette notion d’étonnement (thaumazein en grec) afin de l’ancrer et de le transmettre . Ce travail s’est ensuite traduit et concrétisé, au travers d’une recherche référentielle, par un dessin de structure qui viendra rythmer la nouvelle halle, en résonance avec les dix anciennes fermes en bois.
La dimension végétale est un élément important du projet d’ensemble. Avant la destruction, l’étonnement du visiteur était renforcé par la présence des jardins qui offraient un écrin et un effet de surprise différente et complémentaire. Si le jardin du Cours des Arts n’a que très peu été endommagé par l’incendie, la Cour Juton (à l’Ouest) et la cour Nord ont été été entièrement détruite. Il convient donc de les réaménager, la géométrie initiale sera conservée (espace planté, de forme rectangulaire, entouré de pavage granit et traversé d’un cheminement en ardoise).

En novembre 2016, la Halle disparaît totalement lors d'un incendie.Afin de conserver sa valeur patrimoniale et d'usage, sa renaissance a été pensée en terme de projection et non de reproduction.

Revenir à la carte interactive

Location

  • Impasse Juton 4400 Nantes
  • Nantes (44000)
  • Département : Loire-Atlantique
  • Région : Pays de la Loire
  • Pays : France

Dates

  • Design Date : 2016
  • Practical Completion Date : 2019
  • Mise en ligne : 30/04/2019

Project Team

  • Client :
  • Cabinet Lefeuvre
  • Architect(s) :
  • Pierrick Beillevaire - IN SITU AC&V, Solen Jaouen - IN SITU AC&V
  • Engineering Consultancy :
  • NAONEC Economiste, ISOCRATE Fluides, IBA Structure, LBLC Coordination
  • Acoustical Engineer(s) :
  • ITAC

Additional information

  • Usable area : 1 865 m²
  • Construction Cost excl. VAT : 3 300 000 € HT

Characteristics

Maison Régionale de l'Architecture des Pays de la Loire
avec le soutien de l'ARDEPA