Recherche

Recherche avancée accéder

La MISS, Maison d'Initiation et de Sensibilisation aux Sciences

hall d'accueil de la MISS

Galerie du projet

Description

Dessiné par l'architecte Urbain Cassan, l'ensemble des constructions de l'université d'Orsay est une réussite architecturale des années soixante. Son concepteur avait su créer un accord entre la forêt et le bâti, une gestion raisonnée de l'espace. D'aspect strict les constructions de Cassan reflètent bien la rigueur qui sied à leur fonction universitaire en recherche fondamentale et le projet ne devait pas altérer le concept originel.
La Maison d'Initiation et de Sensibilisation aux Sciences vient occuper le bâtiment 204 du campus, un ancien atelier de soutien à l'accélérateur linéaire. Bâtiment longiligne, avec ses façades très ouvertes, ses rythmes réguliers, avec tous ces carrés aux fenêtres et dans l'enduit ; on sent qu'on n'est pas là pour s'amuser, mais il faut préciser que le 204 était le lieu où se préparaient les outils qui allaient permettre de grandes découvertes en physique.
Il était bon de donner au 204 une seconde vie, de lui permettre d'ouvrir des fenêtres, celles de l'intérêt que des jeunes peuvent porter à la recherche scientifique. Pour y répondre le projet architectural de manière métonymique reste sévère au premier abord, en respect du travail de son premier concepteur, mais pour son traitement intérieur il en est tout autrement.
Le problème que la MISS doit résoudre n'est-il pas de contrer la déréliction actuelle des jeunes et plus particulièrement les filles pour les études scientifiques ? Eh bien le 204 reste volontairement fruste extérieurement mais lorsque l'on franchit sa porte, alors là, whaou, des couleurs vives, des parois miroirs, des effets de lumières … tout est là pour nous surprendre.
Les élèves entrent dans un hall d'accueil vaste où apparaissent face à eux pour les accueillir les deux parrains célèbres de la MISS, Jamy Gourmaud et Wendelin Werner, grâce à des écrans vidéo derrière un miroir sans tain . A leur gauche les salles d'expérimentations sont caparaçonnées d'un revêtement en acier inox tels les appareils de mesures qui furent façonnés en ce lieu et qui servirent à observer les particules élémentaires, et à leur droite sur un mur comportant des niches, des trappes sont à soulever pour découvrir des expériences ludiques . Le cœur du bâtiment est luisant et pulse des flashs de lumière colorée qui se reflètent sur les parois d'acier inoxydable.
Si en fin de journée les élèves repartent avec l'idée que l'on peut s'éclater en sciences, le pari est gagné.

Réhabilitation du bâtiment 204, ancien atelier de soutien de l'accélérateur linéaire de particules et de l'anneau collisionneur.

Revenir à la carte interactive

Lieux

  • Bâtiment 204Rue André AmpèreCampus universitaire Paris-Sud Orsay
  • Bures-sur-Yvette (91440)
  • Département : Essonne
  • Région : Île-de-France
  • Pays : France

Dates

  • Date de conception : 2015
  • Date de réception : 2017
  • Mise en ligne : 21/02/2018

Acteurs

  • Maître d'ouvrage :
  • Région Île-de-France
  • Architecte(s) :
  • Daniel Cléris, Jean-Michel Daubourg
  • Scénographe :
  • Agence Klapisch-Claisse
  • BET structure :
  • B.M.I.
  • BET Fluides+Elec :
  • Louis Choulet
  • Conception lumières :
  • ACL
  • Graphiste :
  • Thomas Oudin

Informations complémentaires

  • Surface utile : 1 000 m²
  • Coût HT des travaux : 2 255 000 € HT

Maison de l'Architecture en Ile de France