Recherche

Recherche avancée accéder

Chapelle Saint-Thomas

Chapelle Saint-Thomas-Becket

Galerie du projet

Description

Chapelle Saint-Thomas-Becket d'Aizier

La chapelle Saint-Thomas-Becket inscrite aux Monuments Historiques date du XIIème siècle. Anciennement lieu de culte associée à la Léproserie du même nom, elle est aujourd’hui en état de ruine. Suite à la fouille intégrale du site pendant plus de 12 ans, le site révèle toute son importance comme en témoigne le nombre de sépultures mises à jour (232). En activité pendant près de trois siècles, il ne subsiste rien de l’ancienne léproserie hormis la chapelle.

Le bâtiment a servi de carrière de pierre suite à l'abandon du site autour du XVIIème siècle. L'ensemble des contreforts qui flanquent l'unique vaisseau a disparu et seules subsistent les premières assises.

Le projet de restauration proposé et mené par l'agence est un projet de cristallisation de ruines.

Notre proposition dépose une partie des restaurations passées et reconduit une nouvelle physionomie des arases des murs plus en lien avec une logique de ruine.



Léproserie médiévale d'Aizier

Le site de l’ancienne Léproserie Saint-Thomas-Becket offre aujourd’hui l’opportunité d’une mise en valeur de l’ancienne Chapelle et la création d’un chemin d’interprétation.
Le parcours propose une réflexion interprétative sur la maladie et la place du malade au moyen-âge.

Organisée suivant une progression parcourant différents thèmes autour de l’ostracisme à l'égard des lépreux, la visite du site se termine avec la mise en perspective des boucles de la Seine.
Le site est accessible à tous les publics depuis une aire de stationnement creusée dans la cavée de la route.

L’équipe de maîtrise d’œuvre a réalisé une conception multiple y compris la mise au point de mobilier d’interprétation dont le contenu des textes a reçu une validation du comité scientifique.

Le parcours est jalonné de totems gravés des onze défends qui rythment et organisent la vie des lépreux vis-à-vis des bien-portants.

La convergence des deux types d'accès (handicapés et randonneurs) vers une plateforme d'information nommée le grand départ commence le parcours proprement dit.
Un travail précis de repérage et de traçage des arbres a permis de faire évoluer un tracé béton entre les sujets les plus emblématiques du site.

La préservation et la transmission d'une tradition locale de nœuds dans les arbres seront respectées.

Le dessin des mobiliers fait partie du travail de l'agence qui organise le parcours au rythme des informations et des thèmes abordés.

Enfin, un belvédère permet de révéler le site dans son caractère naturel avec un point de vue sur les boucles de la seine en contrebas.

Ce belvédère, point d'orgue d'une quête spirituelle évoque la rédemption et l'élévation de l'âme.

Le site a obtenu la labélisation Patrimoine et Handicap. Un travail de topographie important a été mené afin de placer au mieux un statio

Restauration et mise en valeur de la Chapelle Saint-Thomas-Becket de l'ancienne léproserie médiévale /

Mise en valeur du site et conception d'un parcours d'interprétation.

Revenir à la carte interactive

Lieux

  • Saint-Thomas - 27500 Aizier
  • Aizier (27500)
  • Département : Eure
  • Région : Normandie
  • Pays : France
  • Localisation GPS : 49.422351/0.620994

Dates

  • Date de conception : 2012
  • Date de réception : 2014
  • Mise en ligne : 09/03/2017

Acteurs

  • Maître d'ouvrage :
  • Mairie d'Aizier
  • Architecte(s) :
  • Pierre Marchand
  • Mandataire de l'opération :
  • Pierre Marchand Architecte
  • Paysage :
  • Pierre Marchand Architecte
  • Paysage :
  • Atelier Volga
  • Architecture et mobilier :
  • Pierre Marchand Architecte

Informations complémentaires

  • Surface utile : 135 000 m²
  • Coût HT des travaux : 500 000 € HT

Caractéristiques

Maison de l'Architecture de Normandie - Le Forum