Recherche

Recherche avancée accéder

Riad

Façade boulevard

Galerie du projet

Description

Cette maison de ville est réalisée en continuité d'un immeuble de logements collectifs dont elle empreinte la forme simplifiée. Ce projet interroge la maison en site urbain dense, en se concentrant sur sa capacité à donner toutes les qualités de vues, de lumière, d'accroche sur le paysage urbain en privilégiant une certaine intimité. Son expressivité quasi « muette » sur le boulevard propose une façade plane, dépouillée, qui se ferme aux bruits. La parcelle exiguë est construite à quasi 50 %, ce qui induit une réflexion sur les espaces extérieurs modelant le volume de l'habitation. La cour est entièrement minérale, une plateforme en béton flotte et se découpe pour recevoir des bambous. Le patio du second étage creuse le bâti, sur le toit une vaste terrasse prolonge l'espace de détente. Cette forme de capitalisation des espaces extérieurs fait référence aux riads marocains. Ainsi, la densité construite, l'attachement à une certaine intimité et l'exiguïté de la parcelle conduisent à phagocyter la moindre parcelle de ciel. De grandes surfaces libres sont distribuées par un escalier qui relie les différents niveaux. Ce système volontairement efficace permet à terme la réversibilité de ce programme de maison en une série de trois appartements superposés. Le rez-de-chaussée est réservé aux stationnements et à un petit appartement faisant fonction d'accueil d'un membre âgé de la famille ; au premier étage, une galerie opaline dessert les chambres ; les 2ème et 3ème niveaux en duplex offrent les espaces de vie. La façade sur la cour se découpe en larges baies fixes qui se combinent de panneaux d'aluminium recevant un ouvrant. Ce dispositif assure la ventilation naturelle des pièces. Depuis la cour, les couleurs intérieures rejaillissent sur la façade. A l'intérieur, la proportion des volumes s'offre aux regards, la monochromie blanche des espaces est animée par la lumière qui pénètre largement dans les différents lieux, les ombres dessinant des formes géométriques.

Une maison de ville, « une machine à vivre, une machine à émouvoir ».
La dissimulation crée la singularité.

Lieux

  • Boulevard du Général de Gaulle
  • Roubaix (59100)
  • Département : Nord
  • Région : Nord-Pas-de-Calais-Picardie
  • Pays : France

Dates

  • Date de conception : 2005
  • Date de réception : 2008
  • Mise en ligne : 22/03/2012

Acteurs

  • Maître d'ouvrage :
  • Privé
  • Architecte(s) :
  • saison menu architectes urbanistes

Informations complémentaires

  • Surface utile : 400 m²
  • Coût HT des travaux : 450 000 € HT

WAAO - Centre d'architecture et d'urbanisme