Recherche avancée accéder

Création d'un centre d'expérimentation du développement durable dans les anciennes fonderies d'Écurey (55)

La cour de l'ancienne Ferme, entrée du site d'Écurey

Galerie du projet

Description

La création du centre d’expérimentation du développement durable à Écurey, en milieu rural, s’inscrit dans un projet global de requalification d'un hameau dédié en dernier lieu à la production de pièces de fonte d'art et d'ornement, situé sur la commune de Montiers-sur-Saulx dans la Meuse.

Ce site remarquable inscrit sur la liste des Monuments Historiques est le témoin d’un passé religieux, industriel et social, à la fois très local mais aussi représentatif de toute la vallée de la Saulx et de sa région autrefois industrialisée et riche de savoirs-faire perdus. Il fut laissé à l'abandon en 1985 puis racheté en 1995 par la Communauté de Communes de la Haute Saulx avec la volonté de valoriser ce territoire proche de la complète disparition.

Traversé par la Saulx, le projet consiste à restructurer plusieurs bâtiments situés de part et d'autre de la rivière (les anciennes Ferme, Abbaye et Fonderies) et à aménager un parcours paysager et scénographique permettant au visiteur de découvrir l’ensemble du site.
Les anciennes Ferme et Abbaye (bâtiments du XIème au XVIIIème siècles) accueillent des espaces plus domestiques (gîtes, accueil, bar, salle polyvalente, bureaux et ateliers de production théâtrale) tandis que les anciennes Fonderies, de grandes halles en bois et briques du XIXème siècle, abritent les espaces de formation à l'éco-construction (ateliers et salles de cours) et les espaces muséographiques (d'expositions permanente et temporaires).
Le parcours paysager, qui relie tous ces programmes et permet la découverte à pied des environs du site, est jalonné par des structures en bois nommées "Empreintes". Elles proposent une halte d'interprétation, de connaissance et de contemplation de 4 lieux emblématiques de ce hameau.

Le bois, le métal brut, ainsi que certains matériaux issus des démolitions on été choisis pour constituer un nuancier de matières premières faisant référence à l'univers de la fonderie. La mise en œuvre, qui se veut sobre, évoque le calme inspiré de l'ancienne abbaye et permet la mise en valeur des éléments patrimoniaux.

Le projet a consisté en premier lieu à mettre en place différentes stratégies de restructuration selon les bâtiments et les programmes, dans le cadre d'un cahier des charges BBC et HQE. L'objectif étant de réaliser une intervention contemporaine sans dénaturer ni prendre l'ascendant sur le déjà-là. Ce projet est guidé par la volonté de révéler les qualités intrinsèques du bâti et du paysage ainsi que l'histoire du site et des hommes qui l'ont habité. Puis de transformer sans superflu, pour rendre appropriables les lieux par l'association gestionnaire du site, préoccupée d'en faire un lieu de vie, de culture, de formation, d'échanges, et de partager et transmettre ce patrimoine.

Ancienne friche industrielle, Écurey accueille un programme à dominante culturelle (salle polyvalente, bar, ateliers de théâtre, musée, salle d'expositions), des gîtes et des ateliers de formation.

Lieux

  • 1 Rue de l'Abbaye
  • Montiers-sur-Saulx (55290)
  • Département : Meuse
  • Région : Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
  • Pays : France
  • Localisation GPS : 48°33'30.9

Dates

  • Date de conception : 2012
  • Date de réception : 2015
  • Mise en ligne : 18/01/2016

Acteurs

  • Maître d'ouvrage :
  • Communauté de Communes de la Haute Saulx
  • Architecte(s) :
  • Mandataires : Catherine Boulangé et Christophe Henry (B2H Architectes), Jérôme Piquand architecte associé
  • Bureau d'étude technique :
  • Ingerop
  • Scénographe :
  • Sim&Sam
  • Economiste et OPC :
  • Touzanne et Associés

Informations complémentaires

  • Surface utile : 4 100 m²
  • Coût HT des travaux : 3 600 000 € HT

Caractéristiques

Maison de l'Architecture de Lorraine